play_arrow

à L'UM la science

LES FESTIVALS EN MILIEU RURAL

today19/06/2024 15

Arrière-plan
share close
  • cover play_arrow

    LES FESTIVALS EN MILIEU RURAL Divergence


Cette semaine dans A l’UM la science Emmanuel Négrier, chercheur au CEPEL, nous parle des spécificités des festivals en milieu rural. En deuxième partie d’émission nous retournons à Cemipai en compagnie de Sébastien Lyonnais qui nous présente son microscope à force atomique.

Chaque année plus de 7000 festivals sont organisés en France. Un phénomène en pleine expansion depuis les années 2000 mais qui pour autant est loin d’être nouveau. C’est Hector Berlioz qui fonde le premier évènement de ce type en 1869, les Chorégies d’orange c’est le nom de ce festival a fêté ses 150 ans en 2019. Dans un autre domaine Concarneau organise le festival des filets bleu depuis 1902. Des festivals de taille plutôt modeste qui ne rivalisent pas avec les mastodontes du secteur tels que le festival interceltique de Lorient ou la bien connue Fête de l’Huma qui rassemble chaque année plus de 800 000 participants.

Si la Bretagne est souvent mise à l’honneur quand on parle de festival, l’Occitanie est elle aussi une terre de festival. Chaque année plus de 150 évènements de ce type se déroulent rien qu’entre le Gard et l’Hérault avec une hétérogénéité insoupçonnable. En effet quels points communs entre le très parisien festival radio France et la fête du pois chiche de Montaren, entre le cratère surface d’Ales et le printemps des comédiens du domaine d’O, entre le feu garance reggae festival de Bagnoles sur Cèze et le Tous contes fées de Clarensac ?
Rien ? Ou peut-être tout au contraire. C’est ce que révèle en partie la dernière enquête de notre invité. Chercheur au laboratoire de sciences politiques de Montpellier, le CEPEL, qu’il dirige par ailleurs, il coordonne depuis cinq ans, avec Aurélien Djakouane, la grande enquête Sofest ! Sofest c’est 25 000 questionnaires, 3500 bénévoles enquêtés, 1300 festivals analysés dans 13 régions. Cette année les deux coordinateurs et leur équipe composée d’une dizaine de chercheurs se sont penchés sur les spécificités des logiques culturelles, sociales et économiques des festivals en milieux ruraux qui représente pas moins d’un tiers des 7300 festivals recensés.

En seconde partie d’émission pour le dernier reportage de la série consacrée à Cemipai, Sébastien Lyonnais nous présente son joujou préféré, le microscope à force atomique ou AFM, couplé à la fluorescence, c’est le seul au monde installé dans une plateforme de biosécurité de niveau 3 et tous les chercheurs se l’arrachent pour visualiser de façon topographique les virus ou les bactéries grâce à un dispositif qui offre d’incroyables possibilités d’observation.

 

Diffusion mercredi 19 juin 2024 – 18h00

Rediffusion jeudi 20 juin 2024 – 12h00

 

Animation L.Lecherbonnier / A.Periault

Réalisation A.Rollet


à L'UM la scienceCulture

Rate it
0%