play_arrow

lectures

Le Fantôme de l’Opéra

today12/09/2023 14

Arrière-plan
share close
  • cover play_arrow

    Le Fantôme de l'Opéra maos


C’est un documentaire un reportage sur l’Opéra de Paris, son l’architecture et l’œuvre de son architecte, Charles Garnier, qui m’a incité à me plonger il y a peu dans un roman du début du XXe siècle qui a fortement contribué à la légende de l’Opéra de Paris. Il s’agit bien sûr du Fantôme de l’Opéra, publié en 1910 par Gaston Leroux, qui avait déjà créé le détective Rouletabille (Le Mystère de la chambre jaune, 1907 – Le Parfum de la dame en noir, 1908).
Un récit qui flirte avec le fantastique, quelque part entre le monde d’Edgar Poe et celui du Fantomas de Pierre Souvestre et Marcel Allain (publié en 1911). Le roman connut un grand succès et fut souvent adapté pour la scène (en 1986 The Phantom of the Opera, comédie musicale d’Andrew Lloyd Weber, créateur aussi, entre autres, de Cats) ou pour l’écran (Phantom of the Paradise de Brian de Palma en 1974).
Gaston Leroux y raconte l’emprise d’un personnage effrayant qui vit caché dans les sous-sols de l’Opéra sur une jeune soprano à l’art incomparable, Christine Daaé. Malgré l’amour grandissant qui la lie au jeune Raoul de Chagny, Erik, le fantôme de l’Opéra sera à la fois son soupirant, son mentor et son maître, à tous les sens du terme… jusqu’au dénouement !
C’est à l’occasion d’un concert où elle remplace une cantatrice en vogue qu’elle surprend et séduit complètement le public parisien. Un concert dont l’auteur nous donne le programme précis au deuxième chapitre du roman. C’est à ce concert « imaginaire » que Méllmélomane vous invite aujourd’hui.

Au programme

  • Charles Gounod – Musique funèbre pour une marionnette – BBC Philharmonic dirigé par Yann-Pascal Tortelier
  • Ernrest Reyer – Ouverture de Sigurd – Orchestre Philharmonique de l’ORTF dirigé par Manuel Rosenthal en 1963
  • Camille Saint-Saëns – Rêverie orientale [Rêverie du soir à Blidah, extrait de la Suite algérienne] – Ensemble Divertimento dirigé par Zahia Ziouani
  • Jules Massenet – Marche hongroise [Marche héroïque de Szabady] – Band Of The Coldstream Guards (Arr. D. Godfrey)
  • Ernest Guiraud – Carnaval, extrait de la suite pour orchestre n°1 – Butler University Orchestra dirigé par Jackson Wylie
  • Léo Delibes – Coppélia, valse lente – André Cluytens dirige l’Orchestre du Théâtre National de l`Opéra en 1957
  • Léo Delibes – Sylvia, pizzicatti – London Symphony Orchestra dirigé par Anatole Fistoulari
  • Giuseppe Verdi – Les Vêpres Siciliennes, ‘boléro’ – Rosa Ponselle, 1919
  • Gaetano Donizetti – Lucrèce Borgia, ‘Brindisi’ – Ernestine Schumann-Heink, 1906
  • Charles Gounod – Faust, scène finale – Vittoria de Los Angeles, Nicolaï Gedda, Boris Christoff – Chœur et orchestre du Théâtre National de l’Opéra de Paris dirigé par André Cluytens

Nos sources

  • les pages du manuscrit de Gaston Leroux racontant le concert : manuscritFantomeOpera (BNF Gallica)
  • le compte-rendu du concert de soutien aux inondés de Szegedin dans l’hebdomadaire musical Le Ménestrel du 15 juin 1879 (BNF Gallica – p227)
  • Le compte-rendu du même concert dans le Figaro du 9 juin 1879  (source BNF Gallica)

 


lecturesMélimélomaneMusique

Rate it
0%