play_arrow

Quoi de neuf ?

La loi immigration a été voté, elle ne passe pas dans nos rues !

today15/01/2024 179

Arrière-plan
share close
  • cover play_arrow

    La loi immigration a été voté, elle ne passe pas dans nos rues ! Divergence


« Pensons ensemble, mais pas avec n’importe qui ! »

La loi immigration a été voté, elle ne passe pas dans nos rues !

Françoise VERNA -pour La Marseillaise- et Olivier NOTTALE -pour DIVERGENCE FM vont vous proposer un nouveau « Quoi de Neuf ? » émission hebdomadaire « politico-sociétale » d’une heure diffusée le lundi à 18h et rediffusée le mardi à midi.

Pour nous écouter : le 93.9Mz ou aussi le DAB+ (la radio numérique terrestre) et bien sûr sur notre site en streaming puis en podcast après la diffusion.

Pour nous lire : un résumé papier dans La Marseille hebdo tous les vendredis suivants la date de la diffusion.

Dimanche 14 janvier à Montpellier, comme dans de nombreuses villes de France il y a eu du monde dans nos rues pour protester contre la loi immigration.

Si certains pans du texte devraient logiquement être retoqués par le Conseil constitutionnel, les manifestants demandent le retrait de l’intégralité de la loi.

Une loi qui fait honte à notre pays, celui des droits de l’homme, je croyais.

Alors c’est évidemment une évidence que de recevoir Sophie MAZAS l’infatigable présidente de la LDH, la ligue des droits de l’homme, avocate au barreau de Montpellier.

Avec elle, Serge Ragazzacci, le secrétaire départemental de l’UD CGT 34, un autre infatigable combattant de la cause humaine et particulièrement au côté des travailleurs, avec ou sans papiers, un syndicaliste qui je n’en doute pas à du mal à digérer cette loi dite « Darmanin », le toujours locataire de la place Beauvau dans le nouveau gouvernement Gabriel ATTAL où rien ne change vraiment si ce n’est peut-être une droitisation encore plus visible symbolisée par notre nouvelle ministre de la culture, donc notre nouvelle patronne à nous les radios libres.

Cette loi immigration aurait pu entraver sa brillante carrière. Rachida Dati est la fille de M’Barek, maçon d’origine marocaine arrivée en France en 1963, et de Fatima-Zohra d’origine algérienne.

Les manifestants à Montpellier comme ailleurs réclament le retrait de la loi immigration dans sa globalité.

Les manifestants symboliquement sont partis de Plan Cabanes jusqu’à la préfecture de l’Hérault avec, pour mot d’ordre, « la solidarité avec les sans-papiers. »

Ce texte, réécrit en commission mixte paritaire, a été adopté grâce aux voix d’une très large majorité des Macronistes de la droite et du Rassemblement National, provoque la colère des Montpelliérains descendus dans la rue, comme Olivier. Âgé de 63 ans, ce médecin ne comprend pas comment l’état peut supprimer l’Aide Médicale d’État (AME) : « On va continuer à soigner ces gens même s’ils n’ont pas de papiers. Malheureusement, les soins, ça ne suffit pas. Derrière, il faut peut-être des médicaments, des examens. S’ils ont une maladie comme la tuberculose, ils peuvent contaminer d’autres gens, leur état va empirer, jusqu’à terminer à l’hôpital. […] C’est un non-sens. »

Olivier salue au passage la décision de l’ancien ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, de démissionner après le vote de cette loi. Désormais, c’est au Conseil constitutionnel de se prononcer, le 25 janvier, sur la régularité du texte : 47 des 86 articles de la loi sont contestés. Parmi les polémiques, on retrouve l’AME mais aussi l’instauration de quotas d’immigration, le durcissement des conditions pour toucher les aides financières de l’État ou encore une caution à payer pour les étudiants étrangers.

Merci à mon confrère Paul TILLIEZ de France Bleu pour les propos recueillis pendant la manifestation montpelliéraine.

Un conseil de lecture Didier FASSIN et Anne-Claire DEFOSSEZ, deux sociologues, ont publié au seuil un ouvrage intitulé : « L’exil toujours recommencé. Chronique de la frontière » 448 pages d’une enquête conduite sur plusieurs années dans le Briançonnais, un réquisitoire implacable contre l’absurdité de la loi immigration.

Place à nos invités et à Françoise VERNA elle représente « La Marseillaise » journal issu de la résistance qui fête dignement 80 années d’engagement.

 

Diffusion lundi 15 janvier 2024 – 18h00

Rediffusion mardi 16 janvier 2024 – 12h00

 

Animation F.Verna / O.Nottale

Réalisation A.Rollet


Quoi de neuf ?Société

Rate it
0%