play_arrow

Les Chroniques d'Olivier Nottale

COP28 : Dubaï à l’heure du greenwashing

today01/12/2023 12

Arrière-plan
share close
  • cover play_arrow

    COP28 : Dubaï à l’heure du greenwashing Divergence


La grande ville des Émirats arabes unis, qui héberge la COP28 du 30 novembre au 12 décembre, doit faire oublier son bilan carbone par habitant, parmi les plus élevés au monde.

L’annonce, l’an dernier, de la tenue de la 28e Conférence internationale pour le climat (COP28) à Dubaï, dans l’un des pays les plus pollueurs du monde, avait fait l’effet d’une mauvaise blague.

Merci à la journaliste Lucie Delaporte pour son éclairage dans Médiapart.

Pour la ville-État qu’est Dubaï, c’est une consécration.

Après avoir construit l’image d’une capitale mondiale du divertissement − celle des pistes de ski en plein désert, des kilomètres de plages artificielles et de Dubaïland, parc de parcs à thème −, le nouvel axe du marketing urbain de Dubaï est, depuis une quinzaine d’années, le « développement durable » et « l’excellence environnementale ».

Lors de l’Exposition universelle qui s’est tenue à Dubaï en 2021, la cité avait déjà bâti toute sa communication sur le « virage vert » d’un État où la ressource en pétrole est sur le point de s’épuiser. L’économie de Dubaï repose d’ailleurs déjà essentiellement sur le tourisme et l’immobilier.

Le pays, qui s’est doté d’un ministère du futur, a promis d’investir 160 milliards de dollars pour devenir « la ville la plus durable du monde en 2050 ».

Une gageure pour une mégapole assise sur les hydrocarbures, dont les habitants ont parmi la plus grosse empreinte carbone au monde (20 tonnes de CO2/an, contre par exemple 13 tonnes pour les États-Unis) et consomment quatre fois plus d’eau que la moyenne mondiale.

Pour le chercheur Roman Stadnicki, géographe spécialiste du développement urbain à Dubaï, l’organisation de la COP dans cette ville est l’achèvement d’un modèle de développement urbain centré sur l’événementiel. La ville-État, paradis de la spéculation immobilière, parie ainsi sur la succession d’événements internationaux pour « pérenniser le temporaire ». Des quartiers d’habitation ont commencé à être construits et…

 

( à suivre…)lundi 4 novembre 2023 – 10h20 / 17h05

 

O.Nottale


Les Chroniques d'Olivier NottaleSociété

Rate it
0%