De la conversion thermophotovoltaïque à la plateforme POMM

la science s amuse / culture / 16/06/2021

De la conversion thermophotovoltaïque à la plateforme POMM

Bonjour et bienvenue à tous et toutes dans ce nouveau numéro de la Science s’aMuse l’émission qui vous emmène en croisière dans les laboratoires de l’archipel Muse.

L’étude dont nous vous parlons aujourd’hui a été saluée comme « un cap franchi ». Non il ne s’agit du Cap de Bonne espérance, ni du Cap Horn mais d’un cap technologique permettant de multiplier par 1000 la densité de puissance électrique obtenue à partie d’une conversion thermophotovoltaïque.

Vous l’avez compris notre navigation du jour nous emmène dans les méandres de la physique ou des scientifiques tentent de relever un défi de taille : récupérer l’énergie du milieu ambiant pour développer la production d’énergie décarbonée.
Notre invité fait partie de cet équipage. Chercheur à l’Institut d’électronique et des systèmes de Montpellier, il a collaboré avec ses confrères de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon sur ce projet. Rodolphe Vaillon bonjour.

Avec moi pour mener cette interview, l’électrique Aline Périault.

En seconde partie d’émission, la chronique En salle des machines vous emmène sur la plateforme POMM pour plateforme d’optomicrofluidique de Montpellier. Pascal Etienne, responsable de l’équipe matériaux hybrides et nanostructurés au laboratoire Charles Coulomb, nous explique comment fabriquer une puce optomicrofluidique.

La science s’aMuse vous avez la carte on embarque !





Diffusion mercredi 16 juin 2021 - 18h30
Rediffusion jeudi 17 juin 2021 - 12h30


Animation L.Lecherbonnier / A.Periault
Réalisation B.Bertrand