Humoresque n°7

Thèmes z'et variations / musique / 22/01/2022

Cette semaine nous explorons queslques variation autour d’un tube de la musique classique sans doute plus familier que véritablement connu. Une mélodie qui a encouréga des variations plus que souvent kitch, très souvent jazzy, voire plus, et parfois augmenté de paroles.
C’est durant l’été 1894 que Dvořak compose et publie 8 humoresques pour piano (une forme courte et libre typique de la musique romantique), sa 101e œuvre éditée. Dvořak est alors inivité à New York où il lui est demandé de réaliser le rêve d’une école américaine de musique. La ville a vu notamment la création de sa célèbre Symphonie du Nouveau Monde l’hiver précédent (le 16/12/1893). Son employeur n’honorant pas le contrat signé, il retourna au printemps suivant dans sa Bohème natale et ne reviendra plus à New York, reprenant son poste d’enseignant au conservatoire de Prague.
Les dernières années de la vie du compositeur (qui décèdera en 1904) seront très productives, avec notamment l’une de ses œuvres les plus jouées aujourd’hui : son concerto pour violoncelle et orchestre.
Des huit humoresques, c’est la septième qui deviendra rapidement très populaire. Rapidement, cette courte pièce connaît diverses adaptations qui permettent d’en faire un bis idéal pour nombre d’interprètes, pas seulement pianistes. Aujourd’hui encore, l’air reste populaire et facilement repris par toute sortes d’interprètes.
Quelques éléments pour évoquer cette époque.
Dans ses dernières années du XIXe siècle, les inventions se multiplient et le cinématographe va très bientôt arrivé. Le phonographe est au point et les premiers catalogue se développent. Ils contribuent à rendre populaire une nouvelle musique : le ragtime.
Les premières automobile commence à s’imposer dans le paysage et la première compétition automobile de l’histoire a lieu entre Paris et Rouen. Deux bâtiments qui marqueront paysages et histoire sont achevés cette année-là : le Tower Bridge à Londres et le Reichstag à Berlin.
Du côté de la littérature, les lecteurs français découvre Poil de Carotte (Jules Renard) alors que les anglais découvrent The Jungle Book (Le livre de la jungle de Rudyard Kipling) et s’habituent au duo du Dr Watson et de Sherlock Holmes (publications des mémoires de Sherlock Holmes – Le Chien des Baskerville ou La Vallée de la peur sont plus tardifs).
Pour ce qui la concerne la philosophie en ces temps de révolution industrielle et de craoissance du capitalisme, Karl Marx publie le 3e et dernier volume du Capital.
La science ne cesse de progresser et les premiers sérum anti-venins contre les morsures de serpents arrivent.
Les nouveaux jeux olympique se pépare et Pierre de Coubertin obtient la création du CIO, le Comité international olympique dont le premier président sera grec (Dimítrios Vikélas).

La Playlist
L’humoresque de Dvorak interprété ou revisité par :
  • Radoslav Kvapil
  • Tim Kliphuis – Swingin’ the Classiccs – 2007
  • Oscar Brand – Bawdy Songs & Backroom Ballads, Vol. 3 – début 1950’s
  • Living Percussion – The Beat Goes On - 1969
  • Guy Lomhardo
  • Romain Didier - Délassé - 2003
  • Earl Hines
  • Art Tatum
  • Leroy Holmes
  • Budapest Strings
  • Berlin Comedian Harmonists - Die Liebe kommt, die Liebe geht - 2014
  • Don Byas - 1945
  • Mary Lou Williams
  • Dorothy Donegan - 1957
  • Claude Thornhill Orchestra - 1941

Diffusion par épisode du lundi 17 au vendredi 21 janvier 2022 à 11h
Rediffusion en intégrale le samedi 22 à 12h

Animation et réalisation : Marc Ossorguine