l’Appareil d’Etat territorialisé et les machines de guerre nomades

ÉlectroPhilo / culture / 11/10/2021

Electro philo est une chronique qui mélange des textes revisités d’auteurs plus ou moins connus sur un bon vieux beat électro. Le principe ? On plonge dans un shaker de la poésie philosophique, des envolées lyriques, des concepts invraisemblables, du synthétique, de la mélodie, du rythme, du gros son ; on secoue, et on voit ce que ça donne.


Les premières chroniques d’électro philo sont dédiés à notre cher poète aux concepts fous (ne l’était-il pas d’ailleurs lui-même ?) : Deleuze. Nous revenons avec lui en arrière : en 1979 à l’Université de Vincennes. Deleuze a proposé pour cette année le thème de deux archétypes du monde moderne qui plongent dans les racines de notre histoire : l’Appareil d’Etat territorialisé et les machines de guerre nomades.  



Pour ce premier épisode, nous commençons par défricher le territoire de cette opposition. Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire l’Appareil d’Etat territorialisé et les machines de guerre nomades ? C’est ce que nous allons explorer, sur un son des parisiens CONTREFAÇON.





Régis Catinaud