Michel Legrand, à l’américaine

24 notes/seconde / musique / 22/09/2021

C’est entendu, Michel Legrand est un des principaux compositeurs du cinéma français, et ses collaborations avec Jacques Demy, qui incluent « Les parapluies de Cherbourg », « Les demoiselles de Rochefort » et « Peau d’âne », sont restées fameuses. Il n’empêche que l’homme aura aussi mené une carrière américaine plus que brillante, ce qui est rare pour un compositeur français, oscars à la clé.




En témoigne la magnifique partition de « L’affaire Thomas Crown », avec le couple le plus charismatique de l’époque, Steve McQueen et Faye Dunaway, et une chanson, « Les moulins de mon cœur » en français, qui devient un tube. « Destination Zebra Station polaire » ou « Le chasseur », à nouveau avec Steve McQueen, sont des musiques plus anodines, mais témoignent de l’éclectisme de composition de Legrand, loin de se limiter au jazz comme on le pense.
« Yentl », de et avec Barbra Streisand, film auquel personne ne croyait (sauf elle) est l’occasion d’un nouveau triomphe, mais ce n’est rien à côté de « Un été 42 », qui, en 1971 fait rêver des générations d’adolescents et pleurer autant de femmes « mûres », avec là encore un méga-thème à la clé – vous l’avez dans la tête, c’est forcé.






Diffusion mercredi 22 septembre 2021 - 18h30
Rediffusion jeudi 23 septembre 2021 - 12h30




Animation Y.Desrichard
Réalisation A.Floc’h