Mauro Bolognini, raffinement à l’italienne

24 notes/seconde / musique / 03/03/2021

Né à Pistoia en 1922, Mauro Bolognini suit les cours du fameux Centro Sperimentale de Cinematografica de Rome, avant de devenir assistant réalisateur, aussi bien en Italie (de Luigi Zampa entre autres) qu’en France (de Jean Delannoy et de Yves Allégret). Il réalise son premier film en 1953, "Une fille formidable", avec une jeune débutante nommée Sophia Loren.


Dans les années 50, c’est surtout grâce à ses collaborations avec Pier Paolo Pasolini, pas encore réalisateur lui-même, qu’il se fait connaître, notamment avec "Le Bel Antonio", qui met en vedette Marcello Mastroianni et Claudia Cardinale. Il réalise aussi certaines adaptations littéraires, comme "Quand la chair succombe", d’après Italo Svevo, ou "Agostino", d’après Alberto Moravia.



En 1960, Pasolini devient à son tour réalisateur, et Bolognini se spécialise peu à peu dans des réalisations soignées mais sans âme qui lui vaudront l’injuste réputation d’être un "sous-Visconti", alors que des films comme "Vertiges" ou "Metello" sont plus que recommandables.





Diffusion mercredi 3 mars 2021 - 18h00
Rediffusion jeudi 4 mars 2021 - 12h00


Animation Y.Desrichard
Réalisation A.Floch