Attention à l’emballement !

Les chroniques d Olivier Nottale / société / 22/02/2021

Attention à l’emballement !, vous savez le médiatique, le politique, celui des réseaux sociaux et à la fin celui dit de l’opinion publique !
Je vais vous prendre un exemple emblématique, une histoire de méchants, mais très méchants, s’en prenant à un gentil, mais très gentil.
Pourtant, depuis une certaine campagne électorale avec Nicolas Sarkozy en vedette, nous devrions être prudents. L’apparition soudaine, à quelques jours du scrutin, au journal télévisé du visage tuméfié d’une personne âgée agressée, disons opportunément, me revient à la mémoire. Mais rien n’y fait le rouleau compresseur de l’information, enfin si j’ose dire, de la communication passe par là et nous sommes écrasé par le bon sens qui ne saurait mentir, par le, mais mon dieu c’est de bien sûr, ah ! Les salauds qui s’en prennent à un être vulnérable sans défense, il faut leur faire payer cela sur l’autel de la morale bienpensante.
Vous suivez auditeurs attentifs ?
L’affaire pourrait s’appeler Roland, les squatteurs et les médias.
Je vais une fois de plus, contrairement à de nombreux éditorialistes, journalistes et présentateurs,  citer mes sources. A ma droite et je pèse mes mots le rouleau compresseur  médiatique, genre C news, BFMTv, TF1 et le service public, avec en caisse de résonnance  les radios de tous poils, on aime cela le sensationnel qui soit disant fait de l’audience.
De l’autre côté du ring à ma gauche,  si c’est possible !, la CREA de Toulouse. Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion OK pas vraiment des jeunes gens bien dans le moule.
Cependant, écoutons leurs discours à ces jeunes révoltés :
« L’emballement des médias autour du squat d’une des propriétés de monsieur Roland commence. La Dépêche du Midi raconte que Roland venait « une fois par semaine » dans cette propriété depuis plusieurs mois, pour se « reposer et entretenir la maison ». En septembre l’aide-ménagère (ou l’agence censée vendre la maison selon l’une ou l’autre des deux versions relatées dans les médias) remarque que des précaires s’y sont installés. Le propriétaire lance une procédure d’expulsion. Quelques semaines plus tard, le 23 octobre le jugement tombe : l’expulsion aura lieu à la fin de la trêve hivernale.




(à suivre…) lundi 22 février 2021 - 10h20 / 17h15



O.Nottale