Le pétrole n’est plus ce qu’il était

Prends l oseille et tire toi / société / 16/12/2019

Je sais que cela va étonner mes fans, ceux qui conservent les podcasts de mes émissions sur un disque dur lui-même enfermé dans un coffre à la banque, et qui essaient d’obtenir à tout prix une photo dédicacée en soudoyant l’équipe technique de la radio, mais, aujourd’hui, je vais dire du bien de nos amis financiers. Bon, c’est un peu à leurs dépens, mais, quand même, je tenais à vous le dire à l’avance, pour que vous puissiez régler vos peace makers. Oui, je sais que la plupart de mes fans sont vieux.
Depuis longtemps, les grandes sociétés pétrolières constituent, pour les boursicoteurs, pardon, les investisseurs, ce que je qualifierais de vache à lait si ce n’était pas faire injure à ces nobles et paisibles animaux que de les associer à cette industrie puante, polluante, génératrice de corruptions et d’inégalités, et qui dévaste la planète depuis qu’un imbécile du nom d’Edwin Drake a été le premier à forer un puits pour produire du pétrole, en Pennsylvanie, en 1859. Les compagnies pétrolières, ExxonMobil, Total, BP et les autres, c’était, pour la bourse, l’assurance d’un placement sûr, la demande ne faisant qu’augmenter, et de dividendes plantureux, l’écart entre le prix de revient de l’extraction et le prix de vente des produits finis ayant toujours été particulièrement élevé.

Diffusion lundi 16 décembre 2019 - 10h40 / 17h40

Y.Desrichard