Les rats ne quittent pas le Brexit

Prends l oseille et tire toi / société / 09/12/2019

On se souviendra que, le 23 juin 2016, les électeurs britanniques choisirent, à 51,89 %, de voter pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Un résultat certes ric rac, mais reflétant tout de même le vote de 72 % de l’électorat – juste pour mémoire, le nombre de votants, en France, aux dernières élections européennes de mai 2019 a été de 50,12 % des votants, soit, je vous le rappelle, la moitié du corps électoral.




Dire que, depuis, ce qu’il est convenu de qualifier de « Brexit » a développé un arc narratif qui pourrait facilement nous tenir sept ou huit saisons, alors même que, au départ, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne était programmée au 29 mars 2019, dire cela, donc, relève, je vous l’accorde, du truisme. Le truisme, je vous le rappelle, n’est pas le mâle de la truie, mais une vérité trop évidente pour être énoncée.





Diffusion lundi 9 décembre 2019 - 10h40 / 17h40

Y.Desrichard



Crédit photo : by Kakaouskia / https://thesaker.is/cracks-in-the-eu/