Hôpitaux : le plan d’urgence une bouée un peu déjà trouée ?

Les chroniques d Olivier Nottale / société / 25/11/2019

Alors, on l’a enfin le plan pour sauver l’hôpital public du naufrage ?
Ce que contient le plan d’urgence pour l’hôpital public c’est de la poudre de perlimpinpin, un cataplasme sur une jambe de bois, une rustine sur une chambre à air truffée de trous ou alors enfin une bouffée d’oxygène, une perfusion salvatrice, voire un choc d’adrénaline quand il n’y a plus grand-chose à faire?
Reprise d’un tiers de la dette hospitalière par l’État, coup de pouce au budget annuel des hôpitaux publics, nouvelles primes… Le gouvernement a ouvert les vannes pour sortir de la crise.
Un remède financier pour « redonner de l’oxygène » à l’hôpital public. Le gouvernement a annoncé, mercredi 20 novembre, un plan pour répondre à la crise de l’hôpital public. L’exécutif prévoit un financement supplémentaire 1,5 milliard d’euros sur trois ans, la reprise par l’État d’un tiers de la dette hospitalière et une série de nouvelles primes. Information reprises, entre autre, par le journal Le Monde daté de mercredi dernier.
Bon très bien, mais n’est-il déjà pas trop tard pour sauver le malade ?
Pour 2020, 300 millions d’euros sont ajoutés à la trajectoire financière déjà décidée par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale...(à suivre...)

Lundi 25 novembre 2019 - 10h15 / 17h15


O. Nottale