Nos ancêtres les Gaulois ?

Les mercredis de l'Antiquité / culture / 17/10/2019

« Nos ancêtres les Gaulois » est une phrase tellement rabâchée qu’elle prête à sourire. De fait, les Gaulois ne sont nos ancêtres que depuis la IIIe République. Il n’y en a nulle trace dans le grand musée national au centre de Paris, le Louvre, qui exalte au contraire un passé grec, romain et proche-oriental. Les Gaulois ont été relégués en périphérie de la capitale, à Saint-Germain-en-Laye. Dans notre culture, ils sont d’abord associés à Astérix, ou aux « gauloiseries », quand ils ne sont pas revendiqués, depuis Vichy, par les extrêmes-droites.




Une telle situation explique aussi le retard longtemps pris en France par l’archéologie préventive : l’archéologie du territoire national n’était pas digne d’intérêt. Or les progrès récents de cette discipline donnent une toute autre image des sociétés gauloises que celle de mangeurs de sangliers perdus au fond des bois. On s’interrogera finalement sur la notion d’identité nationale, de continuité, un débat renouvelé depuis très peu d’années par les progrès de la paléogénétique.





Jean-Paul Demoule, professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I - ancien président de l’Inrap vous propose cette conférence mercredi 16 octobre 2019 - 18h30, auditorium du Musée Fabre de Montpellier.


Diffusion sur Divergence Fm, jeudi 17 octobre 2019 - 20h30
Rediffusion dimanche 16 juin 2019 - 14h00