¡ Classicos latinos ! – Heitor Villa-Lobos

Melimelomane / musique / 26/02/2019

Après le Mexique, nous mettons le cap sur le Brésil, pays de la samba, des choros et de la saudade, de l’Amazone et du candomblé. Pays aussi de dictatures, de mégapoles et de favelas, de latifundia auxquelles s’opposent le MST, le Movimento dos Trabalhadores Rurais Sem Terra connu chez nous comme Mouvement des sans terre. Un pays de métissage qui a pu porter les espoirs de Porto Alegre pour tomber dans le cauchemar incarné par un Bolsonaro.



C’est en 1887, à la veille de l’abolition de l’esclavage (mai 1888) que naît Heitor Villa-Lobos, à Rio de Janeiro. Formé à la musique dès son plus jeune âge (son premier violoncelle est en fait un alto), il explore aussi bien les musiques populaires (les musiciens de rue et leur ’choros’) que la savante musique de J.S. Bach.
En quelques 70 années, il composera un bon milliers d’œuvres, depuis de courtes pièces pour le piano ou la guitare à de monumentales compositions rassemblant orchestre, chœurs et solistes. Il deviendra une sorte de trésor national, au service de la culture et surtout de la musique, comme compositeur, mais aussi comme interprète, pédagogue, et même haut responsable culturel.



Il nous reste aujourd’hui à sans cesse découvrir une œuvre qui semble aussi foisonnante que la forêt amazonienne et dans laquelle je vous propose de faire juste quelques pas. Quelques premiers pas...




Références des musiques diffusées :
  • Bachiana Brasileira n°5 par Victoria de Los Angeles et l’Orchestre National de la Radiodiffusion Française, dirigé par Heitor Villa-Lobos (1956) – EMI classics
  • Patapio Silva – Primeiro amor (1906) – Choro - anthologie 1906-1947 – Frémaux & Associés
  • A Prolo do bebê n°1 par Arthur Rubinstein – in Rubinstein collection, vol 11 – Sony Classical
  • Etude pour guitare n°1 par Andrés Segovia
  • Bachiana Brasileira n°2, 4e partie, « O trenzinho do Caipira » par l’orchestre Symphonique Simon Bolivar du Venezuela, dirigé par Eduardo Mata (1992) – Dorian recordings


Diffusion mardi 26 février 2019 - 15h03
Rediffusion jeudi 28 février 2019 - 15h03 / dimanche 3 mars 2019 - 9h30



Animation M.Ossorguine
Réalisation B.Bertrand
 
Portfolio