association Les enfants d’Hélène

itw societe / société / 01/01/1970

Au micro de DIVERGENCE Fabienne Desmons la présidente de l’association « Les enfants d’Hélène » accueil de loisirs pour enfants mixte, avec et sans handicap.
Cette association formidable est au bord du gouffre. 
En effet, si les enfants dont le handicap est reconnu par les MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) représentent 1,9% de leur classe d’âge, ils comptent seulement  pour 0,30% des inscrits dans les 33 000 centres de loisirs sans hébergement  en France 
aujourd’hui,  le   centre d’accueil de loisirs Les Enfants d’Hélène  où se côtoient enfants avec et sans handicap  créé à Montpellier il y a 10 ans par l’association éponyme, connait  des difficultés financières mettant en péril son existence.
« Les Enfants d’Hélène  fort  d’un personnel de 10 salariés spécialisés », accueille 100 jours par an 38 enfants avec ou sans handicap.
Sa particularité, rare, est de favoriser la mixité sociale en accueillant ensemble tous les enfants avec ou sans handicap.
Ce type de structure présente pour les familles et les enfants des avantages précieux.
Il permet : 
- à des enfants porteurs de handicaps d’accéder aux mêmes loisirs que les autres enfants (sorties, ateliers créatifs, sport..)
- à des fratries souvent séparées par le handicap de partager des moments joyeux
- aux parents d’enfants en situation de handicap d’avoir une solution en relais de l’école ou de l’IME, les mercredis et vacances scolaires
- aux mamans d’enfants handicapés, souvent obligées de s’arrêter de travailler pour pallier l’absence d’accueil de leur enfant sur les temps extrascolaires, de revenir vers l’emploi
- d’offrir du répit aux familles touchées par le handicap, en proposant un accueil sécurisé et bienveillant, dans lequel l’enfant est accueilli dans sa singularité.
L’association vient de lancer un appel aux dons par le biais d’une cagnotte
https://www.helloasso.com/associations/les-enfants-d-helene/collectes/sauvez-notre-association-qui-offre-des-loisirs-aux-enfants-handicapes
Il lui faut trouver dans l’urgence  15 000 euros sous peine de mettre la clef sous la porte.
Puisse cette association vivre longtemps encore…



Diffusion mercredi 20 février 2019 - 10h30


O.Nottale