Le gouvernement n’a plus de ministre « des élections » !

Les chroniques d Olivier Nottale / société / 08/10/2018

Le saviez-vous on appelle le ministre de l’Intérieur aussi le ministre des Élections. Son rôle est extraordinaire important dans notre vielle Ve République qui vient d’avoir 60 ans.
Ce ministère est stratégique et il a souvent servi de marche pied pour atteindre de plus hautes fonctions. Quelques exemples Jacques Chirac,  Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy ou encore Manuel Valls occupèrent le poste avant de gravir une ou deux marches dans la hiérarchie. D’autres ont laissé une trace dans l’histoire de notre Ve République autant, voire plus que certains Premiers ministres et même firent de l’ombre à leurs présidents ! Charles Pasqua ou Gaston Deferre en furent.
Donc revenons à l’actualité Gérard Collomb a démissionné, ce qui plutôt rare pour le poste très convoité de super flic et de super directeur de campagne. Vous pensiez peut-être qu’il avait été atteint par la limite d’âge né le 20 juin 1947 à Chalon-sur-Saône l’ancien maire de Lyon de 2001 à 2017 pouvait se retirer avec élégance pour laisser la place aux plus jeunes. Mais non en fait il claque la porte de la Place Beauvau pour retourner dans son fief pour préparer les municipales de 2020 !
Les hommes politiques sont incorrigibles et se pensent immortels sans doute…



(à suivre…) Lundi 8 octobre 2018 - 10h20 / 17h15


O.Nottale
O.Nottale