Essam El-Hadary, gardien des pharaons

3 minutes chrono / société / 08/06/2018

A 45 ans, le gardien égyptien Essam El-Hadary va entrer dans l’histoire de la Coupe du monde, en devenant le plus vieux joueur à participer à la compétition. Méconnu en Europe, celui que l’on surnomme le «grand barrage» en Égypte est une légende du football africain. Hors du temps.
Merci à Nathan Gourdol et Cyril Olivès-Berthet pour leur reportage dans l’Équipe explore…
« Je suis né gardien de but. » À plusieurs reprises lors de notre long entretien, Essam El-Hadary a répété cette phrase comme pour la graver dans notre esprit. De ses débuts avec les pros, en 1993, à la « génération Salah » avec laquelle il va découvrir le Mondial, le gardien de 45 ans a vécu une révolution dans son quotidien d’homme et de sportif. Passé la barrière du physique massif et du regard noir visible sur un terrain, ce leader de vestiaire cache une personnalité profonde, spirituelle, appréciée de tous. Pendant plus de deux heures, à Zürich au mois de mars, il a défendu son sens du sacrifice, mais surtout une dévotion au football, à Dieu et à son propre destin. Au crépuscule d’une carrière de vingt-cinq ans qui l’a vu remporter 37 titres…


(à suivre…) Vendredi 8 juin 2018 - 17h15



O.Nottale