Laura

Jazz en standards / musique / 07/05/2018

Ce standard fût initialement composé dans le cadre d’une bande originale de film.
Ce film intitulé Laura fût réalisé par l’un des grands cineastes hollywoodiens Otto Preminger en 1944. On peut lire au générique les noms de Gene Tierney et Dana Andrews, des vedettes de cette époque.
Le film s’ouvre sur la phrase : « I shall never forget the week-end Laura died » (« Je n’oublierai jamais le week-end où Laura est morte »). Laura, qui travaillait dans la publicité, a été découverte abattue d’une décharge de chevrotine en plein visage dans le hall de son appartement. Le lieutenant McPherson enquête auprès de ses proches, principalement Waldo Lydecker, un journaliste et critique à la plume acide, qui a fait de Laura une femme du monde, et Shelby, un Adonis sans le sou qu’elle devait épouser. Au fil de ses recherches, où il apprend à la connaître au travers des témoignages, de la lecture de ses lettres et de son journal intime, et subjugué par un tableau qui la représente, l’inspecteur tombe sous le charme de la défunte Laura…
C’est une sorte de polar d’auteur et l’on doit la musique du film à David Ruskin.
La chanson eût dès l’année suivante un énorme succès avec des paroles de Johnny Mercer.
On compte environ 400 enregistrements de ce thème que chacun peut fredonner facilement.




1- Woody Herman big band (1945) vocal Woody Herman
2- Coleman Hawkins (album The Hawk Flies High 1957)
3- Supersax and L.A. Voices 1990
4- Julie London (Julie Is Her Name 1955)
5- Sony Stitt quartet 1959
6- Jay Jay Johnson quintet 1958
7- Duke Ellington orchestra 1956 solo Paul Gonsalves (st)
8- Ray Conniff big band 1958
9- Erroll Garner trio 1951


Diffusion du lundi 7 mai 2018 au vendredi 11 mai 2018 - 10h00
Rediffusion intégrale samedi 12 mai 2018 - 11h00


Animation A.Vacquié
Réalisation B.Bertrand