Bohemia after dark

Jazz en standards / musique / 30/04/2018

On doit ce standard à Oscar Petiford (1922-1960), contrebassiste, violoncelliste et compositeur.
Ce thème fut écrit en souvenir du café Bohémia, un jazz club situé au 15 Barrow street à Greenwich village non loin de New York.
Il enregistra cette composition en 1955.

Edmund Grégory alias Sahib Shihab (1925-1989) saxophoniste (alto, ténor, baryton, et flûte) enregistrera une version au saxophone baryton avec un accompagnement très percussif.

Zoot Sims (1925-1985) saxophoniste ténor, enregistre le 12 octobre 1956 sa version très west coast.

Eddy Louiss (1941-2015) orgue hammond, donnera sa version de Bohémia after dark en 1972 en compagnie de Jimmy Gourley (g), Guy Perdersen(b), et Kenny Clarke (dms).

Richard Galliano proposera sa version avec son trio new yorkais composé de Clarence Penn (dms) et de Larry Grenadier (b) dans un album Ruby my dear (2004)

Avec Steve Khun (p) en trio, c’est une belle version revisitée avec Scot La Faro (b) et Pete La Rocca (dms) enregistré au Japon en 1960.

Nous terminerons avec la version de Ron Carter (b, cello, compositeur) qui a participé à 2500 enregistrements environ et en quintet avec Benny Golson (sax) John Locke (vibes) , Sir Roland Hanna (p) et Lenny White (dms), le 6 avril 2001 pour la marque Blue Note.




Diffusion du lundi 30 avril au vendredi 4 mai 2018 -10h00
Rediffusion intégrale samedi 5 avril 2018 - 11h00


Animation A.Vacquié
Réalisation B.Bertrand