Interview de Brigitte Kernel pour son roman, Jours brûlants à Key West

Rock and pages / culture / 08/03/2018

L’expression est désuète, mais ne l’était sans doute pas encore à l’époque où se situe le nouveau roman de Brigitte Kernel,  Jours brûlants à Key West. La romancière « ne se mouche pas du coude » (si vous ne savez pas, cherchez sur votre téléphone préféré), de convoquer dans un même roman Françoise Sagan, 19 ans, devenue célèbre en un clin d’œil (autre expression désuète) avec Bonjour Tristesse, Tennessee Williams, monstre sacré de la littérature et du théâtre américain, en pleine écriture de l’une de ses pièces les plus connues, La chatte sur un toit brûlant (ce sera, au cinéma, Elisabeth Taylor), et Carson McCullers l’auteur d’un roman presque aussi culte que L’attrape-cœurs de Salinger, Le cœur est un chasseur solitaire.
Ces trois-là se retrouvent à Key West, Floride (tout au sud des Etats-Unis donc), en 1955, où Williams accueille dans sa maison Sagan, fatiguée de sa tournée promotionnelle, et recueille McCullers, malade. Le tout en présence de son amant du moment, Frank Merlo, qui décide de raconter cette rencontre brillante, acide, et pendant laquelle, évidemment (attention expression désuète), tout ne se passera pas comme prévu.
Brigitte Kernel n’en est pas à son coup d’essai (dernière expression désuète), avec une demi-douzaine de romans à son actif, dans lesquels elle a entre autres convoqué Agatha Christie ou… Andy Warhol. Un éclectisme dynamique à l’image de cette ancienne productrice-animatrice d’émissions littéraires sur France-Inter, et auteur des fameux « Cadavre-exquis », feuilleton radiophonique dont les meilleures pages sont disponibles, aussi, en livre.
Brigitte Kernel en interview dans Rock’n Pages.


Diffusion jeudi 8 mars 2018 - 19h00
Rediffusion samedi 10 mars 2018 - 18h00


Animation Mp.Soriano
Réalisation B.Bertrand