Squat the fuck ?

sans tabou ni trompette / société / 06/03/2018

Ils sont sdf, militants, migrants, artistes, punks à chiens, anarchistes, humanistes, souvent jeunes, presque toujours en galère, les squatteurs se définissent avant tout par une façon de vivre. Parfois choisie souvent subie. Pour l’opinion publique, le squatteur oscille entre branleur sans scrupule et robin des bois moderne dénonçant la misère urbaine.
Depuis 2011, la mouvance squat connaît un renouveau à Montpellier. Le traitement médiatique autour de ces emblèmes les plus spectaculaires tels que l’Utopia ou le Royal masque parfois la réalité d’un véritable phénomène social plus structuré qu’il n’en a l’air. En revenant sur l’histoire récente des squats à Montpellier nous tenterons de mieux en comprendre les enjeux. Le squat est-il un porteur de revendications politiques ? Quels sont ses liens avec le milieu anarchiste et libertaire ? À quels mécanique juridique répond-il ? Correspond-il à une culture, à un mode de vie ou bien juste à un enjeu de survie ? Squatter ou réquisitionner ?
En première partie d’émission nous vous proposerons d’écouter un reportage réalisés auprès de squatteurs nous livrant leur vision du squat, avant de recevoir en studio, Jonathan et Jessica acteurs de la mouvance squat à Montpellier, et Maître Gallon avocat, spécialiste en autres, du droit au logement.



Diffusion mardi 6 mars 2018 - 18h00
Rediffusion mercredi 7 mars 2018 - 12h00


Animation L.Lecherbonnier
Réalisation L.Malléon