Ettore Scola, a l’italiana

24 notes/seconde / musique / 14/02/2018

Né en 1931 à Trevico, mort à Rome en janvier 2016, Ettore Scola aura incarné la comédie à l’italienne, cette forme si particulière d’humour grinçant, servie par des acteurs exceptionnels (Sordi, Gassman, Manfredi, Tognazzi,...), des dialogues percutants, et un sens de la dérision vis-à-vis des italiens et de la société italienne si mordant qu’il en devient parfois choquant.

Ettore Scola étudie le droit, avant de se faire connaître comme dessinateur de presse (comme un certain Federico Fellini), puis comme scénariste, accompagnant pendant une quinzaine d’années des réalisateurs comme Dino Risi ou Antonio Pietrangeli. Il réalise son premier film, au titre programmatique, "Parlons femmes", en 1964. Son premier grand succès est "Drame de la jalousie", signé en 1970 avec un trio magique, Marcello Mastroianni, Monica Vitti, Giancarlo Giannini.

S’en suivront toute une série de succès critiques et commerciaux comme "Une journée particulière", "La terrasse", "Affreux sales et méchants" (Nino Manfredi entouré de non-professionnels dans les bidonvilles en périphérie romaine) et, chef d’oeuvre entre les chefs-d’oeuvre, ce film-somme que constitue "Nous nous sommes tant aimés", qui est tout à la fois une histoire de l’Italie et du cinéma italien. Pour tout ce parcours, Scola fut accompagné musicalement, presqu’exclusivement, par Armando Trovaioli.


Diffusion mercredi 14 février 2018 - 18h30
Rediffusion jeudi 15 février 2018 - 12h30


Animation Y.Desrichard
Réalisation B.Bertrand