L’affaire Larry Nassar, ex-médecin de « USA Gymnastics » beaucoup de questions et vraiment toutes les réponses

3 minutes chrono / société / 09/02/2018

« Le procès du docteur Larry Nassar s’est achevé, mercredi 24 janvier, dans le Michigan, par sa condamnation à une peine minimale de 40 ans de prison, pouvant aller jusqu’à 175 ans ! Aux USA on n’a pas la notion du temps de la vie d’un homme probablement. Beaucoup de questions furent posées mais a-t-on vraiment obtenu toutes les réponses ?
Le médecin avait plaidé coupable de sept chefs d’inculpation d’agressions sexuelles. Les sept jours qu’aura duré son procès auront surtout servi à donner la parole à plus de 150 femmes et adolescentes, pour l’immense majorité d’ex-gymnastes, mineures au moment des faits, qu’il a agressées sexuellement.
Cet ostéopathe de 56 ans, qui exerçait depuis trente ans au sein de la clinique sportive de l’université de Michigan State et de la Fédération de gymnastique américaine (USA Gymnastics), avait déjà été condamné à soixante ans de prison pour détention de matériel pédopornographique. Il ne faisait guère de doutes qu’il serait de nouveau condamné mais comment tout cela a-t-il été possible dans la durée ?
 
Ce procès hors norme s’est transformé en une séance collective de catharsis qui a mis en lumière à la fois l’horreur et la honte vécues par une génération de jeunes gymnastes, qui ont raconté, souvent pour la première fois, leur souffrance et la passivité choquante des instances censées les encadrer et les protéger. Rachael Denhollander a été la première à porter plainte au pénal contre Larry Nassar, en 2016, pour des faits remontant au début des années 2000. La première à avoir témoigné à visage découvert, entraînant une cascade d’accusations et de révélations, pour un procès qui a trouvé son épilogue. La jeune femme a été la dernière à lire sa «déclaration d’impact» («impact statement») ce mercredi, au micro du tribunal d’Ingham County, à Lansing, la capitale du Michigan. »
Nous raconte Luc Vinogradoff journaliste au Monde dans un article paru le 24 janvier dernier sur le site du journal…


(à suivre…) vendredi 9 février 2018 - 17h15


O.Nottale
Portfolio