Bernard Madoff, l’homme que l’on croyait

Prends l oseille et tire toi / société / 08/01/2018

Le 12 décembre 2008, en plein cœur de la crise financière dite « des subprimes », le Federal Bureau of Investigation (FBI) arrête le encore-milliardaire Bernard Madoff, président d’une société fort appréciée à Wall Street. Le 29 juin 2009, soit à peine 6 mois plus tard, l’homme est condamné à 150 ans de prison soit, annonce sans rire sa fiche Wikipédia, « le maximum prévu la loi ». Comme chute vertigineuse, genre il n’y a pas loin du Capitole à la roche tarpéienne, on ne fait pas mieux. Mais comment ce brave homme en est-il arrivé là ?
D’abord maître-nageur, estimable profession qui, sans doute, apprend à survivre en eaux troubles, M. Madoff crée son premier fonds dit d’’»investissement » à l’âge de 22 ans, avant de connaître une fulgurante ascension qui le verra même, deux ans durant, président du NASDAQ, l’une des principales institutions de la bourse américaine, avec son indice du même nom.