Vivien Leigh

24 notes/seconde / musique / 29/09/2022

La légende veut que ce soit Myron O’Selznick, le frère de David O’Selznick, producteur (démiurge plutôt) de « Autant en emporte le vent », qui présenta Vivien Leigh à ce dernier en lui disant : « Je te présente Scarlett O’Hara ». Et de fait, la carrière de Vivien Leigh semble parfois se résumer au rôle vedette qu’elle tient dans un des plus grands films de tous les temps, alors même que rien ne semblait l’amener, elle, anglaise pur jus, à jouer le rôle d’une jeune sudiste dans un film sur la guerre de Sécession.



Vivien Leigh est née… en Inde, à Darjeeling, en 1913, et Leigh est le nom de son premier mari, un avocat. Elle débute comme figurante en 1934, et devient rapidement, grâce à Alexandre Korda, une vedette, aux côtés de Laurence Olivier, dont elle partage bientôt la vie. C’est sur un coup de tête qu’elle abandonne « Le voleur de Bagdad », production Korda, pour « Autant en emporte le vent », qui sera, donc, le rôle de sa vie.



Si elle devient une des plus grands stars américaines, elle ne retrouvera qu’une fois l’éclat de Scarlett, en interprétant Blanche dans l’adaptation à l’écran d’ »Un tramway nommé Désir », aux côtés de Marlon Brando, en 1951. Après cela, elle ne tournera plus que trois films, avant que, en 1967, la tuberculose qui a miné sa vie ne finisse par l’emporter.









Diffusion jeudi 29 septembre 2022 - 18h00
Rediffusion dimanche 2 octobre 2022 - 20h30



Animation Y.Desrichard
Réalisation A.Floc’h