Avec Jérôme TOULZA Délégué départemental LERM devenu Renaissance

Quoi de neuf ? / société / 09/05/2022

Jean-Pierre FOUBERT, Olivier NOTTALE accompagné d’Antoine étudiant en master à l’institut de sciences politiques de Toulouse et aussi préparant un double diplôme avec l’universidad complutense de Madrid sont dans les studios de Divergence FM pour reprendre la  route qui mène vers les législatives prévues les dimanches 12 et 19 juin 2022.


Aujourd’hui ils sont en compagnie de Jérôme TOULZA Délégué départemental LERM devenu Renaissance. Nous évoquerons le sens de ce mot.


Le parti majoritaire de la précédente assemblée, fort de la réélection d’Emmanuel 2, les « macronistes » ainsi que les "macron" compatibles devraient être en marche, ou plutôt en renaissance, vers une nouvelle conquête de l’assemblée nationale.


Sauf que le temps est assassin et cinq ans se sont écoulés. Sous le pont de la Concorde la Seine n’est plus un long fleuve tranquille pour la majorité présidentielle.


On ne peut pas toujours avoir comme adversaire le rassemblement national et compter sur le peuple de gauche pour se faire élire ! La stratégie des duels est la bonne en évitant les écueils des triangulaires.


Pour le parti du président et ses alliés, il suffit, probablement, de laisser les adversaires s’entredéchirer au premier tour. Le RN ayant un Zemmour dans sa chaussure _dont le parti s’intitule Reconquête! Toujours les noms et la NUPES  la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociales étant une union de carpes européennes et de lapins pressés malgré le V et les couleurs du logo.


Les élections qui arrivent ne sont pas gagnées d’avance pour « Ensemble » -les communicants de la majorité sont très très bien payés, mais semblent vraiment pathétiques pour nous accrocher avec leurs produits.


Les partis de la majorité lancent donc  leur confédération « Ensemble » avec Horizons et le Modem tandis que La République en marche devient « Renaissance ».


Stanislas Guerini, a annoncé une « refondation » du parti, « qui a vocation à être ouvert » à tous.


Soit, nous en parlerons avec notre invité qui est donc le délégué du « parti » enfin de l’ancien mouvement ni gauche ni droite .


Il nous dira s’il y a assez de candidats pour notre département qui en 2017 avait élu 7 députés LERM, Madame Ménard la femme de son mari le maire de Béziers et Muriel Ressiguier élue en 2017 sous la bannière insoumise était des exceptions.


C’était le paysage dans l’Hérault, mais depuis qu’en est-il de cette république en Marche irréprochable qui devait faire table rase des anciennes pratiques ?


Nous allons avec notre invité lui demander s’il y a assez de candidats pour remplacer ceux qui ont quitté le navire, soit pour raison personnelle soit parce qu’ils ont des problèmes de déontologie avec l’argent de la République.



Une heure avec Jérôme TOULZA pour nous éclairer.





Diffusion lundi 9 mai 2022 - 18h00
Rediffusion mardi 10 mai 2022 - 12h00



Animation O.Nottale / Jp.Foubert
Réalisation A.Floc’h